En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

BD : Gustave Caillebotte, de Laurent Collonier

Nous connaissons tous le Caillebotte impressionniste et le premier tableau qui vient à l’esprit est « les raboteurs de parquet » qui sera refusé comme nombre des tableaux des « Impressionnistes » au salon des Beaux-Arts.

Le trait de Laurent Collonier rend parfaitement le style de Caillebotte, l’ambiance industrielle des gares et la grisaille de l’hiver parisiens, ainsi que les difficultés financières du quotidien qui sont le lot de tout nouveau courant artistique novateur et donc dérangeant. Les amis peintres de Caillebotte se posent en effet en « perturbateurs » et se heurtent à la moralité bourgeoise de l’époque, ils vivent pour certains dans le plus grand dénuement.

Ce qu’on connaît peut-être moins c’est le Caillebotte mécène et collectionneur, qui va aider financièrement les Pissarro, Renoir, Morisot, et constituer un fonds de tableaux de ses amis impressionnistes qu’il léguera à l’état, afin qu’ils rentrent au Louvre par la grande porte.

Anne Roux Renoncet

OPAC Recherche Simple

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir